Les administrations douanières de l’Union Africaine à l’heure de l’interconnectivité

Brazza, le 22 septembre 2014, le Cabinet ModelSis a pris part, en qualité d’observateur, aux travaux des experts en douane tenus en prélude à la 6ème réunion ordinaire du Sous-Comité des Directeurs Généraux des Douanes de l’Union Africaine qui s’est tenue les 25 et 26 septembre 2014 à Brazzaville en République du Congo.

La cérémonie d’ouverture a eu lieu au Palais des Congrès du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération de la République du Congo sous la présidence effective de M. Jean Alfred ONANGA, Directeur Général des Douanes et des Droits Indirects de la République du Congo, en présence de Mme Treasure MAPHANGA, Directrice du Commerce et de l’Industrie de la Commission de l’UA, et du Directeur chargé de l’Union Africaine et des Affaires Régionales au Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération.

Le Cabinet ModelSis, dont la délégation a été conduite par sa Directrice Générale Mme Oumou NDIAYE, a été convié à cette grande messe des experts en reconnaissance à ses réalisations en Afrique dans l’accompagnement des administrations publiques et des institutions sous régionales, notamment au niveau de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et des états de la Communauté Economique des Etats d’Afrique Centrale (CEAC).

Dans son allocution, Mme MAPHANGA a affirmé que le thème choisi est d’autant plus pertinent et opportun qu’il illustre la volonté exprimée par les hautes autorités africaines de combiner leurs efforts en vue de faciliter les échanges commerciaux. Il est également en phase avec les objectifs globaux de l’Union Africaine de mettre en place une Zone de Libre Echange Continentale (ZLEC) à l’horizon 2017, et de réaliser le développement durable au profit des populations. L’interconnectivité est plus qu’une nécessité dans un environnement commercial de plus en plus marqué par la baisse des recettes douanières due à la disparition programmée des barrières douanières du fait des accords de partenariats commerciaux, a-t-elle déclaré.

Annonçant un certain nombre de programmes de développement infrastructurel en cours à la Commission de l’UA, Mme MAPHANGA a tenu à rappeler que la facilitation commerciale est susceptible de générer plus de dividendes que la libéralisation des échanges, et dès lors, la Commission de l’UA attend de fortes recommandations susceptibles de mener à de meilleures conditions de travail et de plus grandes performances pour les Douanes d’Afrique.

A son tour, M. ONANGA a salué la présence des délégués et réaffirmé l’engagement des hautes autorités du continent quant à l’harmonisation et la facilitation de procédures douanières à travers la synergie et la coopération, avant de déclarer ouverts les travaux des experts en prélude à la 6ème réunion ordinaire du Sous-Comité des Directeurs Généraux des Douanes de l’Union Africaine.

Date : le 22 septembre 2014 (matin)
Lieu : Palais des Congrès – Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération
Thème : L’interconnectivité pour l’amélioration de la facilitation du commerce